Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 mai 2021 2 18 /05 /mai /2021 00:37

J'fais ce que je peux pour aller mieux, j'en ai marre de mes yeux vides. Ils restent perdus dans les cieux qui recouvrent la ville. Je n'avais pas envie de mourir vieux, maintenant c'est pire : je sais déjà ce qui arrive et ça ne me donne pas envie.

Il paraît que c'est héréditaire ... Est-ce qu'ils connaîtront l'ennui ? L'enfermement sans prison ? Le sommeil qui fuit la nuit ? L'isolement même accompagné et l'angoisse qui peut te détruire ? Je n'ai rien de spécial, je le sais, mes échecs me l'ont appris. 

J'ai juste mon rôle à jouer, ma propre partition ... Mon scénario déjà rédigé. Je dois y faire attention, feinter la dépression. Je dois trouver le moyen de me sauver parce que je connais déjà la chanson.

Mais chaque jour, je me sens plus proche du néant. J'écris de nouveaux textes parce que j'm'échappe en crénant. Je me dévoile en fuyant avec une ambition vacillante : entre l'ennui et la flemme, survivre ou se sentir vivant. 

(Merci, N.)

(Népal - Skyclub)

Partager cet article
Repost0
4 février 2021 4 04 /02 /février /2021 00:48

J'ai envie de crier. J'ai l'impression de suffoquer. L'air me paraît être irrespirable et je ne sais pas ce que je suis censé faire pour combattre ça. Je suis littéralement en train de me serrer les dents. Comme si ça a allait changer grand chose. Comme si ça allait me calmer ... Mais là, j'ai plutôt envie de céder totalement, d'abandonner ma cage, ma petite prison et boire trop, rire fort et chanter et aller courir jusqu'à en vomir. J'ai envie de me faire du mal physiquement pour traduire ce que je ressens dans mon esprit.

Sauf que maintenant, j'ai grandis. Je ne peux plus me laisser aller et céder. Je ne peux plus céder et faire des erreurs. D'ailleurs, on dit bien "faire des erreurs de jeunesse". Moi, à 30 ans, j'ai l'impression d'en avoir 50 tellement m'a vie me semble passée. J'ai toujours cru que le pire serait de mourir vieux parce qu'on souffre tant quand on est vieux. Mais c'était sans compter le voyage pour arriver à la fin. 

Moi, mon voyage, je choisis ce soir de n'en voir que les côtés négatifs parce que je me sens mal et je sais où appuyer pour me morfondre. Je sais quoi penser pour sentir le frisson qui va me parcourir l'échine. 

Je voudrais une clope ou 5. Et du vin, du bon rouge, puissant, tanique. Ca atténue le goût acre de la nicotine et du goudron. Je ne veux pas dormir parce que j'ai peur de ce que je pourrais voir dans mes rêves. Je n'aime pas ma vie et je ne suis pas heureux. Je suis pas si ambitieux : des clopes et du vin pour avoir un truc à regretter demain et pas seulement devoir me plaindre d'un collègue qui me fait chier entre deux calls.

Putain ... Je déteste ma vie en ce moment. Si je me force depuis des années à reconnaître les moments de bonheur que je peux vivre, je suppose que j'ai aussi le droit de dire qu'elle me paraît foireuse par moment.

Partager cet article
Repost0
20 décembre 2020 7 20 /12 /décembre /2020 12:07

Le temps passe et les questionnements s'intensifie.

"Et si, finalement, ce n'était pas la bonne personne pour moi ?"
"Et si je n'étais vraiment pas la bonne personne pour elle ?"
"Et si je lui avais fait perdre son temps ?"
"Et si je n'étais vraiment pas la personne que je pensais être ?"
"Est-ce qu'elle doit me quitter pour évoluer ?"
"Est-ce que ça lui permettra d'être la personne qu'elle doit être ?"
"Est-ce que j'ai vraiment passé 9 ans de ma vie dans une relation qui n'a peut-être pas le sens que je pensais ?"

2020 m'a donné du temps et des sujets sur lesquels je devais réfléchir. Cette année m'a donné un nombre de questions sans réponse et je à cette heure-ci, je ne suis pas sûr de vouloir les réponses.

Hier, je ne me posais pas la question de savoir si j'étais heureux ou non. Je me disais que j'avais trouvé ce que je cherchais mais ... est-ce que c'est vraiment le cas ? Est-ce que ça va être ça ma vie ? La partager avec quelqu'un qui est si différent de moi parfois même à l'opposé de mes valeurs ? Est-ce qu'on est censé accepter ça parce que c'est ça, la vie à deux ?

Qu'on se comprenne bien, je sais que je dois faire des compromis et que c'est ça, être en couple. Mais je fais face à quelqu'un devant lequel chaque erreur pourra être reprise contre moi. Je n'ai pas le droit d'être faible, pas le droit d'être pauvre, pas le droit de défendre mes points de vu parce que je "parle mieux". J'ai mes défauts, j'en ai conscience. Je sais que je ne suis pas un cadeau. Je sais que je peux être agaçant :

- J'ai des difficultés à rester concentré sur une histoire ;
- Je me renferme lorsque la situation me met mal à l'aise ou que je suis anxieux ;
- Je manque de volonté ;
- Je ronfle depuis que j'ai pris du poids ;
- Je donne l'impression de ne pas me soucier de ses nouvelles lubies, parfois ...

Et ce n'est que pour citer celles qui me viennent en tête ...

Ce qui me dérange à cet instant om j'écris c'est que j'ignore la raison pour laquelle elle est toujours là. Je veux dire, elle semble partager le point de vu que j'expose depuis bien longtemps alors pourquoi n'est-elle pas partie ? Pourquoi nous enliser dans quelque chose de médiocre quand elle aurait pu mener la vie qu'elle espérait avec quelqu'un d'autre ? Et moi, maintenant que je sais tout ça, est-ce que je suis censé faire comme si de rien n'était ? Faire abstraction de cette énorme fracture entre nous ? Ou alors est-ce ... le moment avant de partir ?

 


(Sopico - Avant de partir - Unplugged)

Partager cet article
Repost0
16 novembre 2020 1 16 /11 /novembre /2020 08:38

Dans la suite logique du texte précédent, je me suis beaucoup interroger sur ma vie avec et sans Ju. Force est de constater que lorsqu'elle n'est pas là, je suis effectivement plus libre de faire ce que je veux. Mais je suis surtout très seul et généralement, ça laisse place à des crises d'angoisse, de larmes et libre-court à mes TCA.

Après tant d'années, j'ai compris que j'avais un sujet sur la nourriture et la manière dont je m'alimente. Je ne parle pas des aliments en eux-mêmes mais plutôt ce que manger signifie pour moi. Je m'y cache lorsque je ne vais pas bien et à vrai dire, je crois que c'est l'un des premiers signes d'une mauvaise passe. Je peux littéralement passer des journées à ne manger qu'un repas parce que j'aurais la flemme de cuisiner et les jours d'après faire une crise et ingurgiter tout ce qui va me passer par la main, que ça ait un sens ou non.

Symbole d'une époque, c'est grâce à Tiktok que j'ai pu faire ce constat et surtout me sentir rassuré : je ne suis pas le seul. D'autres que moi expérimente mon mal-être, à des degrés différents bien évidemment. Mais je ne suis pas le seul à parfois manger jusqu'à la nausée pour avoir une raison légitime de ne pas me sentir bien.

Alors je m'accroche : j'essaye de garder un cadre et c'est beaucoup plus facile avec Ju dans les parages. Pour une raison qui m'échappent encore, lorsqu'elle est à la maison, j'ai besoin que tout soit ordonné. Je range, je nettoie, je plie, je prépare ... Mais sans elle ... Disons que c'est parfois plus compliqué. On va donc dire qu'elle m'apporte une structure ou une discipline qui me manquerait de base.

Ce matin, j'ai vu que j'avais reçu un message d'Elia.  Va savoir pourquoi je l'appelle encore comme ça.

J'ai remis le nez dans beaucoup de souvenirs ces derniers temps et j'ai l'impression de nager dans un océan d'incertitude alors je me réfugie dans des valeurs sûres : 30 seconds to mars. Ca me rend nostalgique, comme l'âge de ce blog. Comme j'aime bien relier mes histoires à des symboles et que j'ai la sensation de ne plus être un enfant, j'ai coupé le bracelet de tissu que j'avais au poignet gauche depuis janvier 2012. Pour moi, ça représentait l'amour que je portais à la petite Ju. On est à la croisée des chemins : à nous de construire la voie qui sera la nôtre.


(Thirty Seconds To Mars - Rescue Me)
Partager cet article
Repost0
12 novembre 2020 4 12 /11 /novembre /2020 00:04

Plusieurs mois sont passés depuis mon dernier article ici. Des mois de doutes, d'incertitude, de flou ... Mais au travers eux, sont nés également de nouvelles voies, des pistes de réflexion totalement inexplorées. Le premier confinement devait nous permettre de nous recentrer sur nous-même, sur ce qu'on attendait de la vie, de nos vies. Il y a eut le retour à la civilisation avec un déconfinement catastrophique qui nous a mené à la situation d'aujourd'hui : un reconfinement de 6 semaines minimum.

On parle de tout et de son contraire, de théories plus folles les unes que les autres. "Et si ...", "On ne sait pas tout !", "On nous cache la vérité" ... Le postulat de base étant fiable, les complotistes font leurs choux gras en cette période trouble. A l'heure où je parle, on voit des spécialistes parler de chiffres falsifiés pour les gonfler au maximum par le gouvernement, pourtant ma soeur me raconte certaines de ses gardes et le fameux plan blanc. On nous dit que des vaccins sont presque prêts mais que leur but serait de nous priver de toutes nos libertés. Et si ... Et si c'était vrai ? On peut se poser la question d'investissement massif dans la 5G alors même que l'hôpital publique tire la langue depuis des années et encore plus à cause de la crise.

Rien ne semble aller et alors que dans ces moments-là, je me réfugie dans mon cocon, à savoir les bras de la petite Ju, je me rends compte que cette année va laisser des traces. Pour ma part, je me pose beaucoup de questions et nous échangeons énormément ensemble pour comprendre ce que veux l'autre. Enfin surtout, on parle de ses envies à elle, à vrai dire. Je crains de lui avoir donner trop de pouvoir sur moi, sur ma vie, sur mon humeur et sur mon bonheur. Si je veux être honnête, au moment où j'écris ce texte, je ne sais plus si je suis heureux de la vie que je mène avec elle. Elle a peut-être raison lorsqu'elle dit qu'on tarde à créer quelque chose. Quelque part, n'est-ce pas pour cette raison que je l'ai demandée en mariage alors que je voulais attendre encore un peu ? 

Je prends le risque de coucher sur papier ces mots. Mais après tout, ici, c'est mon endroit, ma grotte. Je n'attends pas que quelqu'un lise ces textes et si une personne se perdait, je ne suis pas sûr de vouloir entendre ce qu'elle aurait à me dire.

Comme je le disais, le confinement a du bon. Je me repose plein de questions sur ce que je veux. J'ai l'impression que le champ des possibles s'agrandit à mesure que mon appétit s'ouvre. J'espère pouvoir lire ce texte dans quelques mois ou quelques années et que je me dirais que c'était un texte important pour tout ce qui va suivre. Espérons.

 


(Billie Eilish - when the party's over)

Partager cet article
Repost0
29 mai 2020 5 29 /05 /mai /2020 10:54

Alors ça ... On ne s'y attendait pas. 

Non, vraiment, une pandémie, en 2020, on ne pouvait pas le prévoir. On entendait bien les spécialistes en collapsologie faire de terribles prédictions sur Youtube mais ... Cette situation, ces morts, cette paralysie mondiale ... Rien ne pouvait le prévoir. 

Tout n'est pas à jeter : les humains se sont retirés chez eux et on a eu l'impression, notamment en France que la planète vivait un peu mieux : le ciel était bleu, des animaux se baladaient dans les rues et s'est créé une espèce de solidarité étrange entre voisins. De la méfiance sous de l'humanité.

Pour ma part, je suis resté chez moi avec la petite Ju. On a du décaler ce qu'on avait prévu pour la fin juin et même si j'en parle avec une certaine forme de légèreté, ça n'a pas été une décision facile à prendre. Gérer mes angoisses, c'est une chose (j'arrive à tourner en ridicule certaines de mes crises, désormais), mais gérer celles de la petite Ju, c'est une autre paire de manche.

En attendant, nous sommes là. On est à quelques jours de l'anniversaire de l'un des Titans et on ne pourra le célébrer dignement que dans quelques semaines. 

On verra. 

Je me suis fait un mémo, tu sais ? Je le lis et je me souviens pourquoi je suis toujours là. Merci ... 

Partager cet article
Repost0
31 octobre 2019 4 31 /10 /octobre /2019 15:00

On est le 31 octobre 2019. Ce blog me paraît si vieux tout d'un coup. dans les oreilles, j'ai Call The Police de LCD Soundsystem dans les oreilles et je trouve qu'en relisant certains de mes anciens textes, ça colle assez bien avec ce que je ressens aujourd'hui. 

Tu sais, j'ai passé beaucoup de temps à ressasser des tas d'histoires qui me faisaient me sentir misérables. Non pas que j'ignorais que je me créais ma propre prison ... Simplement, je m'en accommodais. Aujourd'hui, au moment où j'écris, j'ai l'impression de pouvoir sortir de tout ça en vivant vite et fort : chanter faurt (faux et fort :D), courir à m'en ruiner les genoux et à en avoir le souffle coupé, crier sous la pluie, faire l'amour encore à la petite Ju comme si c'était la dernière fois. Boire, fumer et laisser un peu les conventions et le poids de mes chaînes derrière moi.

Je sais que ce n'est pas facile mais je suis moi, après tout : je suis Sun. Je crois que les 4 000 îles m'attendent et qu'il faut que je lève l'ancre. 

 


LCD Soundsystem - call the police

Partager cet article
Repost0
21 octobre 2019 1 21 /10 /octobre /2019 09:32

Sauf que ...

Sauf qu'en fait, il y a quelque chose en moi qui me crie de faire marche arrière et de tout arrêter. 

Sauf que tout est déjà enclenché. Ca y est, j'ai accepté de sauter dans le vide et l'envie de m'accrocher au parois de la montagne d'à côté me brûle.

Sauf que c'étaient des choix et des choix faits en mon âme et conscience. 

Sauf que parfois on peut se tromper. Est-ce que j'ai le droit de me tromper ou de changer d'avis ?

Sauf que je suis l'instigateur de tout ça, de tous ces projets.

Les fins de mois difficiles, le pointless job, le sentiment d'abandon, d'être invisible, de ne pas appartenir à quelque chose ... Ces angoisses, ces peurs ... Est-ce que c'est normal, docteur ?

 

Florence + The Mchine - Dog Days Are Over

Partager cet article
Repost0
9 octobre 2019 3 09 /10 /octobre /2019 14:00

En ce début de semaine, j'ai appris qu'une de mes collègues avait fait une tentative de suicide. On appelle ça un "accident", ici. Je suis totalement dépassé par cet événement. Je me suis effondré lundi soir. J'ai pleuré parce qu'en fait, personne ne devrait se sentir aussi mal. Personne ne devrait savoir ce que ça fait d'avoir envie de mourir pour de vrai et de passer à l'acte. Une part de moi s'en voulait de ne pas avoir l'avoir aidé alors même que je savais que quelque chose n'allait pas. Une autre s'en voulait parce que je me suis senti coupable de ne pas avoir eu que des pensées positives à son encontre.

Vendredi soir dernier, on a fêté l'anniversaire de la loutre chez elle. En rentrant, on est tombé sur un chaton dans le hall de notre immeuble et la petite Ju voulait qu'on le garde. J'ai vraiment paniqué. Je ne voulais vraiment pas de ça. Pour être franc, je voulais m'envoyer en l'air parce que je venais de passer la soirée à la regarder à la dérobée. C'est fou comme je la trouve belle. On a recueilli le petit chat chez nous mais comme il n'était pas sage, la petite Ju avait peur qu'il se blesse ou qu'il casse quelque chose. Accessoirement, j'ai dormi dans la frustration et j'imagine qu'elle aussi. C'est juste que ce n'est pas le même ordre.

Je suis prêt à renoncer à beaucoup de chose pour que la petite Ju soit heureuse. Sa nouvelle envie est de quitter Paris pour s'installer dans le sud. Si je veux être tout à fait sincère avec moi-même, c'est pas quelque chose que j'aurais fait si ce n'était pas pour elle. J'aime beaucoup trop Paris pour avoir envie d'une autre ville de France. Elle me proposerait une autre ville d'un autre pays, je le vivrais sans doute mieux. Ca ressemblerait à notre aventure aux Etats-Unis et ça m'irait. J'ai du mal à doser le curseur, du coup. Quel est le bon équilibre à trouver entre ce que je veux vraiment et le bien de mon couple ? Pour l'instant, la réponse que j'ai apportée est qu'il faut qu'on le tente, histoire de ne pas avoir de regrets mais pas sans avoir des garanties : un logement et que l'un de nous ait un taf qui tienne la route. Pour moi, ce serait facile de partir parce que je peux exercer partout. On verra.

J'ai eu 29 ans ce weekend. 29. Ce blog va avoir 10 ans. 10 ans.


(Sofiane Pamart - La Havane)

 

Partager cet article
Repost0
6 août 2019 2 06 /08 /août /2019 13:35

Je ne vais pas vous mentir, ce n'est pas la joie en ce moment. Je me raccroche à la lune comme si j'allais mourir si elle disparaissait complètement. Est-ce que c'est parce que j'en suis dépendant, comme la drogue dont je parlais ? Est-ce que j'aurais toujours cette sensation dans le ventre qu'un truc bouge et va sortir en m'arrachant les boyaux ? Est-ce que je vais rester dans cette minable ? Est-ce que je n'aspire pas à plus ? Est-ce qu'à force de me contenter de ce que j'ai, je n'ai pas éteint "mon feu" ? Est-ce que le sentiment de frustration va disparaître un jour ? Est-ce que les insomnies ne me détruiront plus la santé ?

Est-ce que je pourrais denouveau courir aussi vite ? Est-ce que je pourrais jouer sur un terrain ? Est-ce que je retrouverai ces sensations d'exaltation sincères et pures ? 

Est-ce que je l'aimerai toute ma vie ? Est-ce qu'elle sera heureuse avec moi ? Est-ce que je serai un bon mari ? Est-ce que je serai un bon père ? Est-ce que je suis un bon fils ? Est-ce que mes parents sont fiers de moi ? Est-ce que la famille que je m'apprête à créer me soutiendra ? Est-ce que je ferai des erreurs qui me coûteront ? Est-ce que j'aurai une existence paisible ? Est-ce que j'aurai une fille ? Un garçon ? Les deux ? Des jumeaux ou des triplés ? Est-ce que je suis / serai stérile ?

Est-ce que la paix durera ? Est-ce que nos combats pour une terre plus juste ne sont pas vains ? Est-ce que le combat de l'écologie n'est pas perdu d'avance si les grosses entreprises ne se régulent pas ? Est-ce que la terre va se mourir avant qu'on puisse mettre en place des solutions concrètes ? Est-ce que mon action de tous les jours a un réel impact sur le réchauffement climatique ?

Est-ce que j'arriverai à faire une vraie scène ? Est-ce que je vivrai de la musique ? Est-ce que je ne vais pas mourir sans n'avoir rien fait ? Est-ce que j'ai vraiment envie de ça ?

Est-ce que j'irai au Japon ? Est-ce que je verrai les cerisiers en fleurs ? Est-ce que je pourrais voir le mont Fuji et les nuages qui glissent dessus ? Est-ce que je pourrais voir la Chine et ses rizières ? Est-ce que je pourrais voir la Nouvelle-Zélande ? Est-ce que je pourrais voir Taiwan et la Corée du Sud ? Est-ce que je pourrais voir les déserts de sel, les volcans, les déserts, les lacs gelés, les pluies torrentiels, les éclairs spectaculaires, les ouragans destructeurs et toutes les beautés qui font que cette planète est magnifique ? Est-ce que je pourrais partager ça avec quelqu'un ? Je veux dire, pas seulement pour me faire plaisir ou parce que je l'ai demandé mais parce que cette personne et moi partageons la même admiration pour ces lieux et phénomènes ?

Est-ce que je me sentirai aimé et désiré ? Putain, se sentir vraiment désiré ...

Est-ce que ça me conviendra si ce n'est pas le cas ? Est-ce que ma vie me conviendra si rien de tout ça ne se passe comme prévu ? Est-ce que je serai quand même heureux ? Est-ce que si je continue de ne vivre qu'en faisant des compromis, je serai heureux ?

 


(FKJ & Masego - Tadow)

 

Partager cet article
Repost0

Profil

  • Sun
  • Je ne prétends pas tout connaître, je ne prétends pas tout savoir. J'essaye juste d'avoir un avis et de décrire ce que je vois, je pense et ressens depuis qu'elle n'est plus là.
  • Je ne prétends pas tout connaître, je ne prétends pas tout savoir. J'essaye juste d'avoir un avis et de décrire ce que je vois, je pense et ressens depuis qu'elle n'est plus là.

Recherche

Catégories